projet suivant
projet précédent

Autres projets

Projets      Logements

Nagelmackers

Programme : Construction d’un immeuble de 9 logements et de commerces

Année : 2016 - chantier en cours

Lieu : Liège

Maître d’ouvrage : Privé

Statut: Appel à intérêt ouvert remporté en juillet 2016 - Démarrage chantier: novembre 2017

Partenaire stabilité : Stabili D

 

Les quais de Liège ont été massivement rebâtis au cours des années soixante, beaucoup d’entre eux offrant des gabarits élevés (tel le quai de Gaulle juste en face), des façades très larges fortement vitrées et des balcons créant une rythmique
horizontale inédite. Ce type d’attitude, centrée exclusivement sur le « confort » des occupants a eu pour effet de créer un visage de la ville anonyme. De plus, ces ensembles, décalés en termes de gabarit et d’architecture, ont mis à mal la
pertinence du tissu existant.
Dans le cas du présent appel à projet, la situation est très différente. En effet, la parcelle en question est située dans le centre ancien protégé, à l’angle Sud du dernier îlot du quartier, à proximité du pont des Arches. Elle est inscrite sur les
quais dans une séquence démarrant par la néo-gothique Grand Poste et s’achevant au rond-point Cité par un imposant immeuble néoclassique surmonté d’une coupole magnifiant l’angle.
L’îlot présente une densité élevée, renforcée par la présence en intérieur d’îlot d’un entrepôt occupant une partie importante de la zone de cours et jardins.
Par ailleurs, l’angle de la rue Nagelmackers et du quai sur Meuse se caractérise par le passage d’un tissu dense et étroit à une trame parcellaire plus large et des gabarits plus élevés.
Les immeubles constituant la couronne de l’îlot sont principalement dévolus au commerce et au logement, de typologie 19è siècle et de hauteur moyenne R+3 sous combles, hormis l’immeuble de Clément Pirnay, immeuble R+6 remarquable
de style moderniste, construit dans les années trente et qui est situé sur la parcelle contiguë côté Quai de Meuse.
La parcelle, réunissant deux anciennes parcelles, a pour particularité d’être arrondie côté Meuse, offrant ainsi un angle de rue très dégagé et par conséquent une exposition importante vers le quai.

Perceptible tant du pont des Arches, que de la passerelle Régence ou des quais van Beneden et de Gaulle, elle constitue potentiellement un point de repère fort du paysage urbain.
Enfin, le site faisant partie du centre ancien protégé, il appelle donc une attitude qui puisse d’une part tenir compte des qualités physiques du lieu et d’autre part de développer une intervention contemporaine ambitieuse et sensible.
Il nous est dès lors paru important de développer un langage plus nuancé, tenant compte des caractéristiques du lieu, notamment la massivité des constructions, la rythmique du parcellaire et des façades, de la plasticité du tissu bâti et des
matérialités présentes sur le site.
Afin de marquer l’angle avec conviction et d’assumer une fermeture de l’îlot cohérente, nous proposons de compléter la couronne bâtie par un gabarit unitaire franc assumant le passage d’une échelle de typologie et gabarits 19è s. (rue
Nagelmackers) à celle du 20 è s. (quai) et de la maison de Clément Pirnay en particulier. Le passage d’une échelle à l’autre s’opère à l’élargissement de la voirie Nagelmackers vers le quai.
Bien que volontairement limité en hauteur à l’immeuble de Clément Pirnay, il exprime clairement sa position d’angle et offre un contrepoids à l’immeuble d’angle côté Pont des Arches.